Obsolescence programmée

Dans les pays occidentaux, on peste contre des produits bas de gamme qu’il faut remplacer sans arrêt. Tandis qu’au Ghana, on s’exaspère de ces déchets informatiques qui arrivent par conteneurs. Ce modèle de croissance aberrant qui pousse à produire et à jeter toujours plus ne date pas d’hier. Dès les années 1920, un concept redoutable a été mis au point : l’obsolescence programmée. “Un produit qui ne s’use pas est une tragédie pour les affaires”, lisait-on en 1928 dans une revue spécialisée. Peu à peu, on contraint les ingénieurs à créer des produits qui s’usent plus vite pour accroître la demande des consommateurs.

Main basse sur le riz

main-basse-sur-le-riz

En nourrissant chaque jour un être humain sur deux, le riz est la céréale clé de la sécurité alimentaire mondiale. Cette précieuse denrée a le pouvoir de garantir la stabilité politique ou de renverser des gouvernements. Au printemps 2008, le prix du riz a été multiplié par six en quelques mois. Du jamais vu. En … Read more